Actualités

  • Contrats Locaux de Santé : C'est parti !
  • Contrats Locaux de Santé : C'est parti !
  • Contrats Locaux de Santé : C'est parti !
A la Une (TDL) / Contrat Local de Santé

Contrats Locaux de Santé : C'est parti !

Jeudi 20 Décembre
Les deux Contrats Locaux de Santé (CLS) en préparation sur Terres de Lorraine depuis 2017 ont été signés officiellement le 19 décembre 2018 à OCHEY par le président du pays Dominique Potier, le directeur général de l'ARS Christophe Lannelongue et les 12 partenaires de ces contrats à l'occasion de la conférence annuelle de la santé. Ils sont désormais prêts à démarrer.
 
Le contrat local de santé est un outil de l'Agence Régional de Santé (ARS) proposé aux territoires volontaires qui souhaitent engager un travail de fond et dans la durée en matière de santé.
Il permet de mobiliser les acteurs d'un territoire autour d'actions prioritaires en matière de santé: professionnels de santé, élus, travailleurs sociaux, responsables associatifs, représentants des institutions (CARSAT, CPAM, MSA…).
Pourquoi deux contrats ? Pour tenir compte des deux bassins de santé qui organisent le territoire : l'un sur le toulois et pays Colombey tourné vers l'hôpital de Toul et l'autre composé de Moselle et Madon et pays du Saintois plus arrimé à Nancy.
 
30 actions vont jalonner ce travail collectif des 5 ans à venir. Les 120 participants à la conférence ont pu en découvrir 5 d'entre elles en avant-première.

De l'accompagnement de l'autisme au sport santé

Cyrille CONGRÉ - directeur de Vivre avec l'Autisme en Meurthe et Moselle - a présenté les innovations dans l'accompagnement des personnes atteintes des troubles de l'autisme qui seront déployées sur notre territoire dès 2019. L'association Accès aux Droits Santé Solidarité diffusera une complémentaire santé en direction des personnes à faibles ressources qui ne peuvent accéder à la CMU lorsque leurs revenus sont légèrement supérieurs aux seuils.

Pratiquer une activité physique et sportive régulière est essentielle à une bonne santé. Pour prévenir les soucis de santé et pour compléter les soins. Dès janvier les médecins de Lorraine pourront prescrire des activités sportives via le Prescrimou'v déployé par le Comité Olympique et Sportif. Le territoire se préparera en 2019 à accueillir ce dispositif innovant en mobilisant les médecins et les associations sportives. Le club de canoé kayak de Toul s'est déjà formé dans cette perspective. Il proposera une activité "sport santé" dans sa discipline adaptée et pourra aussi accueillir et orienter vers d'autres disciplines en fonction des aspirations des personnes. Ce sera l'un des chantiers importants des contrats de santé.

L'éducation nationale n'est pas en reste. Sensibiliser les enfants à une bonne alimentation, à une activité physique régulière, à l'apprentissage des valeurs de tolérance et d'entraide pour se sentir bien dans sa peau et bien dans sa tête. Telles sont les priorités des établissements du primaire et du secondaire du comité de bassin Toulois animées par Jean Marc LEGRETARD - principal adjoint du collège Jacques Gruber de Colombey les Belles et Anne-Marie LEYGONIE - inspectrice de l'éducation nationale.
 
Professionnels de santé, collectivités : un rôle renforcé

Les collectivités locales ne sont pas en reste. On ne part pas de zéro sur le territoire avec des expériences positives menées depuis nombreuses années sur le pays de Colombey autour du vieillissement par exemple ou à la ville de Toul en matière de promotion de la santé.

A Moselle et Madon aussi il y a une antériorité de travail en matière de prévention des addictions en direction des jeunes ou d'ateliers de pratique sportives notamment à la piscine de Neuves Maisons. Mais pour Filipe PINHO - président de cette communauté de communes -  les collectivités se voient confier de nouvelles responsabilités. Au contact direct des habitants, élus et professionnels de santé doivent conjuguer leurs efforts et leurs interventions pour relever de nouveaux défis de santé en direction des plus fragiles, par exemple en matière d'habitat indigne.

Pour les professionnels de santé, les transformations du système de santé génèrent des changements très importants qu'il faut assimiler en très peu de temps. Fini ou presque le temps du travail en soliste dans son cabinet. Plus que jamais le travail est collégial par exemple au sein d'une maison de santé ou via des dispositifs tels que ASALEE ou infirmière et médecins collaborent étroitement pour accompagner en continu les patients en affection de longue durée. Le Docteur Catherine ARNOLD - médecin généraliste à Domgermain - témoigne du décloisonnement de la médecine libérale dans les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et les maisons de santé pluriprofessionnelles.

Les signataires : le Pays Terres de Lorraine, l'Agence Régionale de Santé Grand Est, les 4 communautés de Commune du territoire, la Région Grand Est, le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, l'Etat, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Meurthe et Moselle, la Caisse d'Allocations Familiales de Meurthe et Moselle, la Mutualité Sociale Agricole Lorraine, le Centre Hospitalier de Toul, et le Centre Psychothérapique de Nancy.
 
Mouctar DIALLO
03 83 23 83 50
mail

 
Toutes les actualités