Actualités

  • Développer l’agroforesterie ici et en Lorraine
A la Une (TDL)

Développer l’agroforesterie ici et en Lorraine

Mardi 07 Mai
Le pays Terres de Lorraine est partenaire, au côté de 90 acteurs publics et privés, du projet Des Hommes et Des Arbres coordonné par la métropole du Grand Nancy qui vise à soutenir sur une durée de 10 ans des actions innovantes à même de renforcer la place de l'arbre et de la forêt dans notre quotidien et dans notre économie.

Une candidature a été déposé le 26 avril à l'appel à projets national "Territoires d'innovation".
 
Dans ce cadre, le pays, l'INRA et la Chambre Régionale d'Agriculture proposent une action visant à développer l'agroforesterie en Lorraine et plus particulièrement dans le Sud Lorrain (Territoire de Mirecourt, Parc naturel régional de Lorraine, Terres de Lorraine).


Agroforesterie : de quoi s'agit-il ?


L'agroforesterie désigne les pratiques qui associent l'arbre aux cultures et à l'élevage (haie, arbre intraparcellaire, verger …). Elle se fonde sur une complémentarité entre les arbres et les cultures, la résilience des milieux et vise à établir des synergies à des fins agronomiques, environnementales (eau, sols, climat…) et paysagères.

La Lorraine est une terre traditionnelle d'agroforesterie avec notamment les emblématiques prés-vergers. En quelque sorte, comme Monsieur Jourdain, les agriculteurs faisaient le plus souvent de l'agroforesterie sans le savoir…
Alors que la place des haies et des vergers a reculé au cours des dernières décennies, de nombreuses initiatives de replantation se font jour : elles sont individuelles, portées par des agriculteurs pionniers, ou collectives portées par des organismes de formation (ALPA à Haroué, Lycée agricole de Pixérécourt…) et des associations naturalistes.


Les attendus du projet


L'objectif est de créer les conditions d'un développement de l'arbre champêtre en agriculture et de franchir une étape dans le développement de l'agroforesterie en passant des initiatives individuelles à un projet global et concerté conduit à l'échelle d'un territoire.

Le projet consiste à poser des jalons en vue d'un déploiement : bien identifier les pratiques, cerner les motivations et les difficultés des agriculteurs, repérer les pratiques innovantes afin de proposer des actions, notamment de formation, à même de favoriser le développement de l'agroforesterie.


Quelles actions ?


Deux actions sont proposées :
  • Elaborer et tester une méthode de développement de l'agroforesterie à l'échelle d'un territoire en créant les conditions du dialogue entre les différents acteurs du territoire, qui, selon leurs intérêts et motivations, ne portent pas leur attention sur les mêmes fonctions des arbres dans les territoires ruraux. Cette première action sera portée par l'INRA de Mirecourt.
  • Favoriser l'adoption de l'agroforesterie par les agriculteurs et la mise en réseau des acteurs. Cette seconde action portée par  Chambre Régionale d'Agriculture doit déboucher sur un programme d'actions de sensibilisation et de formation des agriculteurs.

Pour mener à bien ce projet, Terres de Lorraine peut compter sur un ensemble d'acteurs volontaires et qualifiés : le centre de formation agricole ALPA à Haroué, l'association Vignes et Vergers en Saintois et bien sûr des agriculteurs, arboriculteurs et viticulteurs attirés par ces innovations agronomiques
  Voir notre article sur la candidature Des Hommes et des Arbres



Source : L'agriculteur, l'arbre et le climat - INRA







 
Contact
Benoit GUERARD
03 83 47 61 48
mail

 
Toutes les actualités