L'actu du PAT

  • "Aller vers" sur Terres de Lorraine
  • "Aller vers" sur Terres de Lorraine
A la Une (TDL) / Contrat Local de Santé

"Aller vers" sur Terres de Lorraine

Vendredi 3 juillet 2020
Opération de dépistage Covid mobile réussie sur Terres de Lorraine
L'Agence Régionale de Santé – ARS Grand Est et l'Assurance Maladie ont été missionnées par l'Etat pour mettre en place une politique de dépistage massif dans une région fortement touchée par l'épidémie de la COVID. « Le dépistage coûte 60€ pour l'acte de prélèvement et l'analyse. C'est un choix de politique de santé publique de le rendre accessible gratuit aux habitants » précise Pierre AUBRY, directeur du Laboratoire Atoutbio de TOUL.

Cette information a été partagée pendant le comité de pilotage élargie du Contrat Local de Santé Terres de Lorraine. Ce comité CLS qui avait été mis en place depuis le 20 mars dans le cadre de la crise sanitaire. 10 rendez-vous hebdomadaires animés par le Pays Terres de Lorraine, l'ARS 54,  la Sous-Préfecture de Toul, le Département 54, et de Centre Hospitalier de Toul ont réuni une 30aine de professionnels de santé pour : écouter et répondre dans l'urgence les  besoins et les demandes ( matériel de protection, …) des acteurs de santé ,  mutualiser les compétences et les moyens  pour répondre aux besoin des acteurs de santé, suivre et transmettre l'évolution (incidence et prévalence) de Coronavirus Covid 19, transmettre les mesures de prévention et recommandation validées au niveau nationale et régionale sur Terres de Lorraine 

La décision de mettre en oeuvre une action de dépistage a été prise collectivement.  « Le CLS a été là pour répondre une demande et mobiliser les acteurs en cas d'urgence, notre stratégie a été de venir vers les habitants de communes éloignées des services de santé. » souligne Mouctar DIALLO, coordinateur du Contrat Local de Santé Terres de Lorraine. L'objectif : recueillir des données épidémiologiques sur notre territoire pour savoir si le virus circule encore et casser la chaine de contamination.

UNE OPERATION DE 3 SEMAINES SUR TERRES DE LORRAINE
La campagne de dépistage mobile COVID « Aller vers » a donc pris fin vendredi 3 juillet sur Terres de Lorraine. Après 3 semaines de mobilisation de l'ensemble des partenaires du Contrat Local de Santé Terres de Lorraine, plus de 2000 personnes ont pu profiter de l'opération de dépistage mobile permettant ainsi aux habitants de communes éloignées des services de santé, de pouvoir facilement se faire tester. « Au début, j'étais sceptique car c'est un test à l'instant T mais je suis satisfait car il y avait une attente de la population et ça a été un bon moyen de faire de la prévention et de l'information » avoue Jean AUBRY. En effet, les raisons qui poussent les gens sont la peur de contaminer son entourage, la reprise du travail ou la prise de risque avec une personne contaminée. « Dans une période qui nous a infantilisée, se faire dépister est une démarche de responsabilité et de souci pour les autres » remarque Martine HUOT-MARCHAND, médecin PMI.
 
20 COMMUNES ONT ACCUEILLI LE BUS DE DEPISTAGE MOBILE
«On peut noter la rapidité de mise en oeuvre du projet », Olivier ERDYM, conseiller municipal délégué à la santé à Toul. Communes, communautés de communes, professionnels de santé, protection civile, hôpitaux ont répondu présents pour mettre sur pied en quelques jours une opération à l'échelle des 4 communautés de communes de Terres de Lorraine : Terres Touloises, Pays de Colombey et du Sud Toulois, Moselle et Madon et Pays du Saintois. « On a été agile collectivement » affirme Francis BRUNEAU, directeur général Adjoint de l'hôpital de Nancy qui a aussi mis à disposition des moyens humains pour les prélèvements et analyse. Un véritable partenariat qui sort renforcé de la crise et qui promet de nouvelles coopérations dans la cadre des CLS Terres de Lorraine. « Je suis sensible sur le message donné : on montre que nous sommes sur les territoires. Cela illustre le maillage territorial en lien avec la métropole » soulève Dominique POTIER, Président du pays Terres de Lorraine.
La stratégie de proximité et la réactivité des acteurs ont permis de mettre sur pied une réelle action de terrain au plus proche des communes rurales. La solidarité des collectivités - avec la mise à disposition de moyens techniques et humains - et la mise en musique de l'action dans le cadre de la coordination des acteurs du CLS Terres de Lorraine illustrent la réussite de cette opération.
 
ET APRES ?
Martine Huot-Marchand, spécialiste d'une médecine de prévention qui associe soins du corps et approche psychique, et qui intègre toutes les étapes de la vie de l'enfant, de l'avant-naissance jusqu'à l'école et après, elle est devenue une pionnière des “soins relationnels”. Elle anime un groupe de réflexion de terrain sur l'après confinement et déconfinement et analyse les impacts sur la santé psychologique des habitants. L'objectif de ce groupe consiste à analyser et partager avec chaque partenaire pour obtenir une vision plus fine des constats et des besoins de l'ensemble de la population et éventuellement des actions communes. « Il y a un besoin de formaliser un état des lieux de l'intérêt d'un Contrat Local de Santé – CLS en temps de crise. » Martine HUOT-MARCHAND
 
 
Ecoutez le reportage de Catherine
sur Radio Declic


 
Les Contrats Locaux de Santé (CLS) sont co-pilotés par le pays Terres de Lorraine et l'Agence Régionale de Santé (ARS). Lancés en décembre 2018, ils ont pour objectif de répondre aux enjeux de santé prioritaires du territoire à travers une réponse coordonnée des acteurs intervenant de près ou de loin dans le champ de la santé. Avec un leitmotiv : développer la part du préventif, maillon faible du système de santé français. Pour en savoir +
 

Mouctar DIALLO

Coordinateur CLS Terres de Lorraine
06 58 84 45 85
mail


 
Remerciements
  • aux équipes médicales : CH de Toul, CH de Nancy et les laboratoires Atoubio (Neuves Maison et Toul)
     
  • aux professionnels de Santé
     
  • à la Protection civile 54
     
  • aux élus des communautés de communes Terres Touloises et de  Moselle et Madon pour la mise à disposition des BUS ( prêt à partir et Le réseau T'MM)
     
  • aux élus et agents des 4 communautés de communes (Touloises, Pays de Colombey et du Sud Toulois, Moselle et Madon et du Pays du Saintois) et et de la ville de Toul
     
  • aux élus et agents des 20 communes qui ont accueillies le dépistage :   Colombey les Belles, Pont St Vincent, Xeuilley, Ecrouves, Neuves-Maisons, Richardménil, Dommartin-lès-Toul, Vézelise, Haroué, Foug, Neuves-Maisons, Chaligny, Toul, Gondreville, Pulligny, Bois de haye, Chavigny, Domèvre en Haye, Bainville sur Madon, Maizières
     
  • aux centres commerciaux : Leclerc de Dommartin-lès-Toul, Cora de Toul, Intermarché de Colombey, G20 de Vézelise,  Intermarché de Neuves Maisons,  Carrefour Contact de Richardménil
     
  • à Radio Déclic.
Toutes les actualités