Positiver l'économie des ressources

Nos  façons d'habiter, de consommer, de produire, de nous déplacer devront changer  vite si l'on veut répondre aux défis du dérèglement climatique et composer avec  des ressources finies. 
Alors que les prises de consciences citoyennes ont souvent devancé l'action politique, les conditions semblent aujourd'hui réunies pour   concrétiser à plus grande échelle les initiatives pionnières. 


 

Transition écologique

Positiver l'économie des ressources, c'est proposer une autre approche  de la gestion des ressources naturelles d'un territoire, non pas comme stock de  matières à consommer sans modération, ni comme espace à préserver « sous  cloche », mais comme une opportunité d'un nouveau développement plus qualitatif  et plus efficient. C'est découpler « croissance économique » et consommation des  ressources  énergétiques et naturelles.

 

Positiver l'économie des ressources, c'est agir à 3 niveaux : 

► Promouvoir une économie forte décarbonée, plus sobre en ressources  naturelles et en consommation de l'espace,

► Développer de nouvelles manières de produire : en transformant un déchet en  matière première ou en développant la multifonctionnalité des sols (la terre  productrice à la fois de nourriture et d'énergie par exemple), 

► Valoriser un terroir, des espaces naturels, des richesses patrimoniales d'un  territoire dans sa diversité.
 
 
 
Le projet de territoire en images
 
Devenir un territoire à énergie positive
par Patrick GRAEFFLY
 
Une économie plus circulaire
par Lysiane SERRET
 

Reconquérir les sols
par Nicolas BOUCHELET
 
Vers un projet alimentaire territorial
par Jeannette CHALANDRE
 
Capital naturel : notre bien commun
par Thibault Valois

 

Parmi les actions en cours

  • Démarche d'écologie industrielle (DEIT) : sensibiliser et concrétiser des synergies (valorisation des flux sortants / mutualisations) entre les entreprises locales 
  • Requalification des friches publiques et industrielles par les communautés de communes aidées de l'EPFL pour préparer le  futur économique et réduire la consommation d'espaces (hôpital Jeanne  d'Arc, ancien site de l'INRS à Neuves Maisons…)
 
  • Projet alimentaire territorial (PAT) : participer à un projet de grande ampleur à l'échelle sud 54 visant à rapprocher les productions agricole de la consommation alimentaire
 
  • Jeter moins, manger mieux : action visant la réduction du gaspillage alimentaire et l'amélioration de la qualité dans les établissements scolaires et médico sociaux, administrations, entreprises
     
 
  • « Se nourrir lorsqu'on est pauvre » : Terres de Lorraine est le cadre d'une expérimentation nationale conduite par ATD quart monde. Elle vise à donner à chacun la possibilité d'une alimentation saine en étant attentifs à la dignité des personnes